top of page
31059482_2037844396466470_17982464654542

 

"Je me disais que je voyais le monde.

Mais mon regard ne pouvait embrasser le monde dans sa totalité et je n'en voyais que des parties.(…) Ensuite, il n'y a plus rien eu à regarder. Alors j'ai compris que tant qu'il y avait quelque chose à regarder, j'avais été entouré par le monde."

Daniil Harms, extrait de Le Nonde,

mai 1930

 

Le Nondeest le texte fondateur de notre compagnie.

Un poème écrit par un des grands auteurs russes du XXème siècle, dont la nouvelle La Vieille fut la première création de la compagnie,

la toute première fois...

Nous visons un théâtre engagé et protéiforme qui donne toute sa place aux écritures dramaturgiques.

Un théâtre qui nous ressemble, fruit de nos cheminements artistiques. Un théâtre au service de l'Acte créatif, du Geste et de son urgente poésie. 

Un théâtre qui voyage entre bouffonnerie et minimalisme, entre improvisations masquées, du nez au masque de commedia, et explorations méticuleuses du mot.

Avec ces chemins créatifs, nous tentons de parler du monde qui nous entoure, de fabriquer de l'art vivant par l'observation de nos semblables, de poser notre regard sur une société qui nourrit encore et encore nos grandes et petites misères quotidiennes...

Nous nous reconnaissons dans ce "théâtre élitaire pour tous" comme le désirait Vitez, un endroit artisanal au service des gens, un espace populaire et engagé, où chaque spectateur pourra éprouver, au delà du divertissement proposé, son esprit critique.

 

Nos actions sont également tournées vers la pédagogie.

Mettre les mains dans le moteur du jeu, au service des professionnels, et de ceux qui sont sur la voie de l'être,

au service des spectateurs éclairés et de ceux qui aspirent simplement à vivre une aventure collective et artistique exigeante.

Des "chantiers" en jeu où s'éprouvent les outils nécessaires à la créativité de chacun.e.

 

Nous tentons par toutes ces actions de mettre en œuvre ce théâtre, un théâtre qui nous rassemble,

un théâtre vivant...

Magali Basso et Jean-Paul Mura

Jean-Paul Mura

Jean-Paul Mura

Comédien / metteur en scène / pédagogue

 

Il se forme à l’Ecole d’Acteur du Théâtre Off de Marseille et intègre la troupe de l’Elomire Théâtre-Essai, dirigée par Frédéric Ortiz. Sous sa direction, il participe à de nombreuses créations de la compagnie : il sera notamment Arlequin dans L’île des Esclaves de Marivaux, le Candide de Voltaire, Arsace dans Bérénice, Le Duc dans Lorenzaccio, Figaro dans Le barbier de Séville de Beaumarchais, etc.

A Paris, il rencontre Armand Gatti (Kepler, ou le langage nécessaire) à La Laiterie de Strasbourg), Stéphane Gatti (Cent Eluard à Saint-Denis) et Sarah Franco-Ferrer (Quatre schizophrénies à la recherche d'un pays dont l'éxistence est contestée, d'Armand Gatti au Théâtre de l’Odéon). Avec Luis Jaime-Cortez, Il découvre le jeu masqué de commedia dell’arte : s’ensuivent de nombreuses créations collectives à travers la France où il joue différents personnages-types de la commedia dell'arte : Arlequin, Pantalone et Matamore. 

Parallèlement au jeu masqué, il participe à de nombreuses créations théâtrales avec, entre autres, Véronique Vellard (Baal de Brecht et Traversée de Dieudonné Niangouna et Véronique Vellard), Christophe Guillon et son 221b, Julien Parent (Meurtre hors champ d'Eugène Durif, Ce que rêvent les os et Le chat et la lune de Yeats, La morte amoureuse d'après Théophile Gauthier, Les amoureux déchus de Ghislain Mugneret et Julien Parent), Tami Trauman (La serva Padrona et Méchatmorphoses), Antony Quenet (Elvis is not Dad, Brutes), Paul Platel (Je me souviens, Pardon Abel) Il découvre le clown avec Magali Basso (Soli Lock). 

Au fil de ses expériences au plateau, il s’intéresse naturellement à la mise en scène. C'est au sein de la compagnie Théâtre du Nonde qu'il fabrique ses principales créations. Il monte notamment Harms, Dorst, Goldoni, Mugneret. En janvier 2022, il met en scène Visites de Jon Fosse.

En pédagogie, il développe une méthode de formation de l’acteur mêlant improvisation corporelle, jeu masqué, et exploration des écritures théâtrales qu’il transmet auprès de différents publics.

 

Magali Basso.

Clown metteure en scène / pédagogue

 

Diplômée de l’enseignement supérieur, puis formée au Conservatoire du Kremlin Bicêtre (Musique, Danse, Théâtre) elle aborde différents auteurs, et participe à la création et à l’écriture d’un spectacle « Déclinaisons » à partir de textes, improvisations, articles de presse, et aphorismes célèbres. Elle servira Georges Feydeau, Luigi Pirandello Ghislain Mugneret, Manoel Bouillet Julien Parent, Samuel Beckett, Daniil Harms, Patrick Kermann, Homère, Sophocle, Sénèque, Bernard-Marie Koltès, Sénèque, Molière, William Shakespeare, Peter Turini, Serge Valletti, Jean-Claude Bailly et Jon Fosse notamment. Puis elle rencontre le clown, et amorce un travail singulier !  Un corridor mettant en communication, toutes les disciplines, toutes les espèces, tous les univers, toutes les humanités. Elle se forme notamment avec Hervé Langlois (Royal’clown Company), Vincent Rouche et Anne Cornu (Compagnie du Moment), et au Samovar. Elle explore également, le mouvement, le verbe du geste exact, la précision du langage chorégraphique, dans un rapport au corps apaisé et fluide et se forme aux arts du Mime et du Geste lors de l’académie d’été sur  les fondamentaux du mouvement dramatique – avec Yves Marc, Luis Torreao et Célia Dufournet,   avec Jean-Claude Cotillard et la Compagnie Troisième Génération, le Corps masqué, corps imaginatif avec Claire Heggen et Guy Freixe,   avec la Compagnie Mangano-Massip et Esther Mollo. Elle participe à plusieurs créations et cabarets en tant que comédienne et/ou clown, et intervient régulièrement sur l’écriture et la mise en scène de laboratoires clownesques. Elle est l’auteure de plusieurs spectacles de clowns. Récemment elle a écrit et mis en scène Pulsations un spectacle de Cirque contemporain dans le cadre d’un projet Franco-Suisse. Elle a été le clown du Collectif Brutus, du chapiteau d’Adrienne, sur un travail de recherche et de création sur la Révolution française.
En 2022 elle est la collaboratrice artistique de Jean-Paul Mura pour la création du spectacle Visites de Jon Fosse, créé aux Bords De Scènes soutenue par la région IDF -et joué au Festival Off Avignon 2023 au Théâtre de LaScierie.
Par ailleurs, elle dirige des stages et des ateliers de pratique artistique auprès de différents organismes dont La MJC-CS de Ris-Orangis, des Conservatoires d’Evry, de Paris-Saclay, de Chatou et d’Athis-Mons, également à la Royal Clown Company, ainsi qu'auprès de différentes associations et structures à caractère sociales dont l’établissement pénitentiaire de Fleury-Merogis. 
Elle est également artiste enseignante à l’Ecole Départementale de Théâtre (Edt91) pour les classes préparatoires et/ ou COP. 


Le Clown Baramine : Indéfinissable !  La fille du père fouettard ? un insecte ? féminin ou masculin ? ça dépend du moment. Une énigme stridente ! comme le son du montage du d’un chapiteau ! Et vibrante comme peut l'être le son des masses enfonçant les pinces. Politiquement incorrecte, elle s'entête à hurler de rire la vie. On la suppose conçue dans une baraque à frites, et née dans une mine d'or. Elle aime la vie, s’accroche au moindre détail et en fait un évènement. Elle est mordante, cruelle, et sans filtre.

unnamed.png
bottom of page